Emmener mon chat chez le vétérinaire : Comment cela se passe-t-il ?

Emmener votre chat à la clinique vétérinaire c’est comme aller chez un pédiatre avec votre bébé. Des soins seront administrés à votre petit félin que ce soit un chat adulte ou un petit chaton. Vous recevrez tout un tas de conseils, notamment sur son éducation, son alimentation et son entretien, afin de le maintenir en bonne santé.

Toutefois, la visite chez le vétérinaire peut être un exercice à la fois difficile pour vous et votre chat si vous ne prenez pas quelques précautions préalables, tant sur le plan psychologique que financier.

Cet article vous présente dans la suite tout ce que vous devez savoir sur les consultations vétérinaires, ainsi que quelques conseils pour une visite réussie avec votre animal de compagnie.

Quand emmener son chat chez le vétérinaire ?

Le rôle du vétérinaire est de contrôler l’état de santé général de votre chat et de lui administrer les soins adéquats en cas de problème. En gros, vous devez emmener votre chat chez le vétérinaire dans 2 cas de figures : soit dans le but de contrôler et prévenir des maladies ou alors pour soigner votre petit félin déjà malade.

A titre préventif : pour empêcher le développement de maladies

Le chat, qu’il vive en campagne ou en appartement, est exposé à de nombreuses pathologies, ainsi qu’à des parasites.

Certaines de ces maladies sont très contagieuses et ont un impact considérable sur la santé du chat, pouvant même causer sa mort (comme le typhus, la leucose ou la rage) que l’on traite avec un vaccin et renseigné dans son carnet de vaccination. De plus les parasites internes (vers), traité avec un vermifuge pour chat, comme externe (puces, tiques, poux) traité avec un antiparasitaire pour chat, sont tout aussi dangereux pour le chat.

Donc, pour protéger efficacement votre chat contre ces maladies et de toute invasion de parasites, il est capital de l’emmener fréquemment chez un vétérinaire, pour recevoir les traitements préventifs adéquats et éviter les maladies du chat.

C’est ainsi que des vaccins seront administrés à votre chat pour lutter contre ces maladies graves. Votre chat sera aussi vermifugé (dès ses 15 jours) régulièrement, pour empêcher toute invasion et prolifération de vers intestinaux. Il recevra aussi un traitement antiparasitaire externe à but préventif, pour le protéger contre les puces, tiques, poux et autres parasites externes.

À titre curatif : pour soigner votre chat déjà malade

Restez vigilent ! Si par exemple votre chat se gratte plus que d’habitude, ou alors éternue, tousse, bave, a mauvaise haleine, a le nez qui coule, des difficultés respiratoires, vomit, a des diarrhées, est constipé, a des difficultés à uriner, boite, cligne des yeux, ou encore beaucoup d’autres symptômes, il est possible qu’il soit malade. Donc en gros, si vous observez un comportement ou un état suspect concernant votre chat, vous devez vous rendre immédiatement avec lui chez le vétérinaire.

En plus d’administrer un traitement convenable à votre petite bête, le vétérinaire vous prodiguera de nombreux conseils, notamment sur l’alimentation, l’éducation, le toilettage, … afin de maintenir votre chat en bonne santé.

Première visite chez le vétérinaire pour le chaton

Si vous venez d’accueillir un chaton chez vous, la première visite chez le vétérinaire doit se faire le plus tôt possible, afin que celui-ci s’assure que votre chat se porte comme un charme et ne souffre d’aucune maladie grave ou malformation, considérée comme vice rédhibitoire (qui vous permettrait de retourner le chat au vendeur).

Si lors de la première visite vétérinaire votre chaton a plus de 8 semaines, ce sera aussi l’occasion pour vous de le faire vacciner. Notez également que cette première visite permet aussi de familiariser votre chat avec ce nouvel environnement.

Quelles seront les visites importantes chez le vétérinaire par la suite ?

Après la première visite chez les vétérinaire, les autres consultations importantes seront surtout celles qui sont systématiques et liées aux rappels des vaccins : 3 à 5 semaines après le premier vaccin, puis tous les ans. Ensuite il y a les visites non systématiques (donc non prévues) qui seront importantes, en cas de suspicion d’une pathologie affectant votre boule de poils, ou en cas d’accident.

Les documents à préparer pour le rendez-vous

Pour vous rendre chez le vétérinaire, il vous faut obligatoirement être muni du carnet de santé de votre chat, qui contient des éléments essentiels au bon suivi de l’état de santé du petit félin. Le carnet de santé présente les antécédents du chat (diverses consultations, vaccins, traitements administrés), ainsi que le contact de l’ancien vétérinaire (email, téléphone), permettant au nouveau vétérinaire de se rapprocher de lui si nécessaire.

Comment gérer le stress de votre chat ?

La première visite chez le vétérinaire peut être un exercice particulièrement stressant pour le chat, au point de le traumatiser à vie. C’est pourquoi vous devez prendre toutes les précautions nécessaires pour rendre cette première expérience la plus agréable possible pour minou.

Ainsi, durant le trajet en voiture, évitez de mettre votre chat dans une cage, mais plutôt dans un panier ou un sac de transport muni d’une couverture portant son odeur.

Arrivés chez le véto, dans la salle d’attente, le matou peut être effrayé ou paniqué par la vue d’autres congénères : rassurez-le avec des friandises ou un jouet.

Enfin, durant la consultation, restez toujours aux côtés de votre chat, debout, derrière lui et réconfortez-le à chaque fois qu’il vous regarde. Si cette première visite se passe bien, les autres se feront sans problème.

Prévoir à l’avance les frais du vétérinaire du chat

Parce que votre petit félin a besoin de soins de façon régulière à titre préventif et parfois de façon imprévisible, il est primordial de prévoir à l’avance les frais du vétérinaire, en souscrivant à une mutuelle pour chat.

En effet, suivant la formule, la plupart des assurances couvrent l’intégralité ou la majorité des frais de prise en charge du chat.

Si on prend par exemple le cas d’un chat vacciné contre le typhus, le coryza et la rage, son propriétaire a dépensé au total 96 euros chez le vétérinaire, et s’est fait rembourser (grâce à la souscription à la formule intégrale d’une assurance) 80 % de ces frais, soit 76,80 euros.

Si on prend encore le cas d’un chat qui s’est bagarré avec un autre et est atteint de multiples blessures, son propriétaire a dépensé 86,10 euros chez le vétérinaire, une dépense qu’il n’avait certainement pas prévue. Heureusement, grâce à sa souscription à une assurance, il s’est fait rembourser 51,66 euros, et n’a donc dépensé que 31,44 euros.

J'ai toujours eu des chats avec moi depuis mon enfance, beaucoup de ces chats avait des problèmes comportementaux. Je m'occupe depuis de nombreux chats et de leur maître pour le redonner une hygiène de vie nécessaire au bonheur du chat et son propriétaire.

Nous serons heureux d'entendre votre avis

      Laisser un commentaire

      Univers Chat