Comment Savoir si mon Chat a de la Fièvre ? Et que Faire en cas de Fièvre ?

Votre chat vous semble avoir une température anormalement élevée, le corps qui tremble et un comportement inhabituel, voire étrange ? Il a peut-être de la fièvre.

La fièvre est un symptôme indiquant généralement un problème de santé plus grave. Mais a-t-il vraiment de la fièvre et comment mettre fin à la fièvre de votre chat ?

Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur la fièvre chez le chat : les signes, les causes, les précautions à prendre, ainsi que ce qu’il ne faut ne surtout pas faire.

Tout d’abord, quelle est la température normale du chat ?

Pour déceler une anomalie, il faut d’abord savoir ce qui est normal. Dans le cas de la température corporelle, chez un chat bien portant, celle-ci oscille entre 38 et 39°C, avec une moyenne de 38,5°C. Vous noterez que la température n’est pas une donnée fixe à tout moment, et qu’elle peut varier selon l’activité du sujet.

Au repos dans un environnement frais, la température peut descendre à 37,7°C chez un chat en bonne santé. Mais lorsqu’il est en activité physique, dans un cadre plus chaleureux ou bien en situation de stress, sa température peut frôler les 39,3 °C, sans que cela ne soit le fait d’une maladie.

Pour ce qui est de la fièvre, il faut retenir qu’un félin est déclaré fiévreux lorsque sa température corporelle, au repos comme en activité, franchit la barre des 39,5°C et qu’il présente tout ou une bonne majorité des symptômes de la fièvre.

Chat faible et amaigri.

Comment savoir si mon chat a de la fièvre ?

La meilleure façon d’en avoir le cœur net c’est de prendre la température de votre petit félin et de regarder s’il manifeste les symptômes de la fièvre et non pas uniquement se fier à la température de sa truffe comme le dit la légende urbaine.

Il faut savoir qu’on parle de fièvre chez le chat lorsque sa température est comprise entre 39,5 et 41,5°C. Si elle excède le seuil des 41,5°C, on parle plutôt d’hyperthermie.

Prendre la température du chat

Pour diagnostiquer la fièvre chez le chat, la prise de la température doit se faire à l‘aide d’un thermomètre rectal pour animaux domestiques. Il peut s’agir d’un modèle électronique ou non, mais dans tous les cas, il faut être prudent, car le chat peut se montrer agressif quand on touche son derrière. De préférence, il faut être 2 pour faire la prise.

Après avoir nettoyé et séché le bout du thermomètre, que l’un des intervenants se tienne devant le félin et le maintienne allongé en lui murmurant quelques douces paroles. Pendant ce temps, le second se place à l’arrière du matou et lui soulève délicatement la queue pour insérer le thermomètre dans son rectum.

Pour un thermomètre électronique, il faut attendre quelques secondes jusqu’au bip sonore tandis que pour le modèle non électronique, il faut compter une petite minute. Retirez ensuite le thermomètre et notez la valeur de température indiquée.

Les signes et symptômes de la fièvre chez le chat

La fièvre fait partie des symptômes de diverses maladies. Elle se manifeste alors à travers des signes et les symptômes, qui en fait sont les signes cliniques de la maladie à l’origine de la fièvre.

Lorsqu’un chat a de la fièvre, il perd l’appétit et le poids, il vomit et fait des diarrhées, il urine beaucoup mais péniblement. Sa respiration est saccadée et rapide, il dort beaucoup trop et est tout le temps fatigué, il se déplace peu et s’isole trop souvent, il a le corps qui tremble, il tousse et éternue sans cesse.

Des symptômes moins courants peuvent aussi indiquer la fièvre. Vous pouvez par exemple observer du sang dans les yeux de votre félin, ses muqueuses qui gonflent en changeant de couleur.

Les causes de fièvre chez le chat

Comme vous l’aurez compris, la fièvre chez le chat est la conséquence d’une maladie qu’il a contractée. C’est un mécanisme de défense, une réaction du système immunitaire visant à combattre les agents pathogènes. Les causes les plus fréquentes dans les cas de fièvre féline sont des infections bactériennes, fongiques ou virales.

La fièvre peut aussi être le fait d’une blessure causée par un choc, un traumatisme, ou bien n’être qu’un effet secondaire de certains médicaments. Lorsqu’elle est sévère, la fièvre peut être due à une maladie grave à l’exemple d’une tumeur, une infection des reins, ou une maladie du système immunitaire comme le lupus.

La fièvre est un symptôme important qui peut cacher un véritable problème

En tant que symptôme d’une maladie, qui comme vous l’aurez remarqué, peut être grave, la fièvre est un indice à ne pas prendre à la légère. Après l’avoir détectée, il faut diagnostiquer la maladie à l’origine et oublier les vieux clichés du genre il faut juste que le chat se repose et elle passera toute seule.

Seuls les examens chez un vétérinaire peuvent confirmer la maladie à l’origine de la fièvre chez votre chat. Après avoir pris sa température sur plusieurs jours (plusieurs fois par jour aussi) et observé les signes de fièvre, il faut immédiatement prendre rendez-vous chez le vétérinaire. Ce-dernier vous indiquera le traitement à suivre et les différents moyens pour baisser la fièvre.

Chat de race Angora Turc

Comment faire baisser la fièvre du chat ?

En matière de fièvre féline, il n’y a vraiment pas grand-chose que vous puissiez faire, notamment lorsque qu’elle est due à une maladie bénigne. Les procédés couramment employés sont principalement le rafraîchissement du cadre de vie du félin et la prise de médicaments.

Faire tomber la fièvre du chat avec l’astuce du rafraichissement cadre de vie du félin, consiste à mettre les brasseurs en marche dans la pièce où celui-ci se trouve tout en évitant de l’exposer au courant d’air.

Régler la climatisation à la bonne température ou à défaut utiliser des sachets de glace pour rafraîchir l’environnement proche du matou peut paraitre une bonne idée mais très difficilement applicable, tant notre perception du froid du chaud est différente entre chat et humain.

Quant au traitement par les médicaments, il faut y recourir seulement sous conseil et recommandation d’un professionnel de la santé féline. Il s’agit dans ce cas que le vétérinaire prescrive des antibiotiques adaptés pour votre boule de poils, après avoir consulté ses antécédents médicaux.

Attention, il ne faut surtout pas donner Doliprane, ibuprofène et aspirine au chat !

Vous le savez bien : la santé de votre animal est précieuse. Vous ne devez donc pas être négligeant, car la moindre erreur peut s’avérer fatale. Vous devez être très vigilant, l’automédication sans véritable connaissance médicale est dangereuse, l’essentiel des comprimés qui sont prescrits pour l’homme, sont proscrits pour le chat, car dangereusement mortels.

Dans l’automédication féline, il est fortement interdit de donner des comprimés d’aspirine, d’ibuprofène, de Doliprane, ou de tout autre médicament contenant du paracétamol. Si chez l’homme le paracétamol soulage les maux de tête et abaisse la fièvre, chez le chat il est fortement toxique et peut entrainer la mort.

Chatons et chats âgés : Attention, il faut redoubler de prudence !

Pendant ces périodes de leur vie, les chats sont assez fragiles, donc il faut plus de précaution dans le diagnostic et surtout dans le traitement de la fièvre.

Chez un chaton, la moindre augmentation ou diminution de la température est un cas d’urgence, et il est bon d’avoir rapidement votre vétérinaire au bout du fil. Pour le félin en âge avancé, les variations de température sont à surveiller de très près, car elles peuvent indiquer qu’il va bientôt mourir.

Dans le traitement de la fièvre, il faut davantage faire preuve de prudence, car les chatons et les vieux chats ont leurs organes pas encore au top de leur résistance, ou alors trop fatigués pour résister aux incidents. Et en cas d’automédication ils peuvent très vite succomber à une intoxication médicamenteuse.

Passionné et grand amoureux des chats, j’accompagne avec plaisir, intégrité et sincérité tous les propriétaires désireux d’avoir une relation harmonieuse avec leur petite boule de poils.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Univers Chat