Que faire Quand un Chat va Mourir ?

Apprendre que son animal de compagnie va bientôt mourir est un choc difficile à encaisser. Mais lorsque la mort est inévitable, il faut bien l’accepter et faire de son mieux pour l’aider dans l’ultime étape de sa vie.

Lorsqu’un chat se meurt, il y a des actions que vous pouvez mener pour améliorer ses derniers jours et gérer au mieux son après-mort, regardons ensemble comment gérer ce moment douloureux.

Comment savoir si un chat va mourir ?

Avant d’entamer toute démarche relative aux derniers jours de votre petit félin, vous devez être sûr que votre chat est bien mourant. Même si les chats sont connus pour leur caractère à montrer difficilement leurs souffrances, un chat moribond présente des signes notoires pour un œil bien avisé.

Lorsqu’un chat se meurt, cela se remarque dans sa personnalité et son comportement changeants. Il se cache et réduit la fréquence de vos moments ensemble, il perd ses habitudes hygiéniques et alimentaires. Les troubles de comportement d’un chat mourant se traduisent aussi dans son agressivité anormale, sa forte irritabilité ou son air presque toujours déprimé.

Côté santé, un matou en fin de vie voit ses constantes vitales s’amenuiser. La température corporelle du chat descend à 37 degrés, sa fréquence respiratoire augmente (plus de 30 inspirations par minute), et son cœur fatigué fonctionne plus lentement (moins de 140 battements par minute), tant de symptômes de maladie différente mais pas forcément létale.

Chat couché se repose lumière basse

Que faire si un chat est en train de mourir ?

Sachez qu’un diagnostic sur ne peut être établi que par un vétérinaire, chez qui vous devez amener votre chat au moindre doute de dégradation de son état.

Le vétérinaire pourra alors vous dire si la maladie est curable ou pas, et dans les 2 cas, vous indiquer la marche à suivre. Si votre chat est mourant, le véto vous proposera généralement 2 options.

  • Soit l’euthanasie, qui, certes, est radicale, mais peut trouver du sens lorsque votre chat endure de terribles souffrances qui vous affligent, vous aussi.
  • Il vous conseillera sur quelques pratiques qui vous permettront d’alléger les souffrances de votre félin, en attendant sa mort naturelle.

Comment l’aider à gérer sa fin de vie ?

En tant que membre à part entière de la famille, votre petit félin mérite une belle fin de vie. Que vous ayez choisi l’euthanasie ou la mort naturelle, pour l’aider à bien gérer sa fin de vie, vous devrez plus que jamais lui accorder votre attention.

En cas d’euthanasie, il faut bien informer tous les membres de la famille sur la situation et les raisons qui ont motivé ce choix. Il pourrait alors vous rejoindre et être présent pour le chat et émotionnellement connectés à lui pendant l’intervention médicale, et d’être préparés pour la suite (incinération ou enterrement).

En attendant la mort naturelle de votre animal de compagnie, les meilleurs soins à lui apporter passent par l’oreille très attentive que vous devrez lui prêter. Votre matou devra ressentir toute l’attention que vous lui portez, ainsi que votre amour plus fort que jamais. Aidez-le à se nourrir, à se mouvoir, à faire sa toilette, ses besoins, etc …

Dans tous les cas, même si ces quelques actions ne changeront rien à l’acte final de sa vie, ces quelques gestes ont une valeur inestimable.

Que faire lorsqu’un chat meurt ?

C’est une épreuve encore plus difficile, mais que vous devez traverser tous ensemble en famille.  Après la mort, vous avez le choix d’incinérer votre chat ou de l’enterrer à la manière classique chez vous ou dans un cimetière animalier.

L’incinération peut se faire individuellement dans un crématorium que vous aurez contacté, ou collectivement avec d’autres animaux morts. À noter tout de même que l’incinération individuelle à un coup supplémentaire. Dans les 2 cas, la décision finale est la vôtre.

Quant à l’enterrement, il peut se faire dans votre jardin en respectant la réglementation et notamment l’ article 226-2 du Code Rural, à savoir :

  • Le corps devra être enterré au minimum à 1,30m de profondeur.
  • Au minimum à 35 mètres des habitations et des points d’eau.
  • Ne doit pas être placée dans un contenant en plastique.

Pour gérer la mort de votre félin, notez qu’il existe aussi d’autres solutions peu orthodoxes comme la taxidermie ou les cimetières virtuels.

N’oubliez pas les démarches administratives après la mort d’un chat

Après le décès de votre chat il vous reste encore quelques démarches à effectuer, principalement déclarer la mort de votre animal de compagnie auprès du fichier national d’identification des carnivores domestiques s’il était pucé ou tatoué, mais aussi si vous aviez souscrit à une mutuelle pour chat, déclaré le décès pour résilier le contrat.

Pour déclarer le décès auprès au fichier national d’identification des carnivores domestiques vous devez vous munir du numéro d’identification de votre chat présent dans son passeport ou dans son dossier d’adoption puis au choix :

  • Envoyer un e-mail (contact@i-cad.fr) en indiquant la date du décès et le numéro d’identification
  • Effectuer la démarche sur le site i-cad.fr
  • Effectuer la démarche sur l’application Filapat (Extension du site i-cad.fr)

Pour la résiliation du contrat de mutuelle de votre chat, il vous faudra vous rapprocher de la mutuelle pour information et leur signaler le décès. Il pourra aussi vous être demandé un certificat de décès qui peut vous être fourni par le vétérinaire ou i-cad.fr.

Passionné et grand amoureux des chats, j’accompagne avec plaisir, intégrité et sincérité tous les propriétaires désireux d’avoir une relation harmonieuse avec leur petite boule de poils.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Univers Chat