Blessure Queue du Chat : Les 6 Lésions les plus Courantes

Utile dans bien des aspects de la vie d’un chat, la queue n’est cependant pas à l’abri d’éventuelles blessures. Comme la plupart des éléments qui composent l’anatomie du chat, sa queue peut aussi être sujette à diverses lésions, écorchures, morsures, fracture, brûlures, etc …

Regardons ensemble les 6 formes de lésions courantes pouvant toucher la queue de votre chat pour être prêt en cas de problème avec la queue de votre chat.

Une écorchure

Les écorchures sont l’une des formes de lésions les plus courantes chez nos amis félins. Elles surviennent plus souvent lorsque la queue de votre chat s’accroche à des plantes épineuses pendant qu’il est en villégiature par exemple ou tout autre objet susceptible de le blesser. Les écorchures sont généralement moins graves, toutefois vous ne devez pas les négliger.

Parce qu’elles peuvent s’infecter, il est primordial de veiller à soigner la queue de votre chat lorsque vous remarquez qu’elle présente des égratignures. Cela implique de commencer par désinfecter la coupure.

Vous devrez aussi surveiller l’évolution de la blessure en scrutant d’éventuels signes d’infection. Vous la reconnaitrez en observant l’apparition de symptômes comme une inflammation, une rougeur ou une chaleur étrange à l’endroit de l’écorchure.

Une morsure

Une lésion visible sur la queue de votre chat peut aussi résulter d’une morsure qu’elle aurait subie. Les bagarres et affrontement entre congénères en sont l’origine dans la majorité des cas pour ce type de blessure chez votre compagnon.

En effet, lors de leur lutte, son adversaire peut s’acharner sur sa queue et la mordre fortement, il peut même arriver qu’elle soit sectionnée. Cela dit, une morsure visible nécessite des soins qui selon les cas peuvent être appliqués par vous ou par le vétérinaire. Ainsi, en cas de morsure, vous devez préalablement désinfecter la plaie, même si elle vous parait toute petite.

En revanche, si la lésion est plus grave, une simple désinfection peut s’avérer insuffisante. Vous devrez idéalement envisager une consultation chez le vétérinaire.

Chat roux se promène queue dressé

Une fracture

Une autre forme de lésion dont peut souffrir la queue de votre félin c’est la fracture. Une queue cassée ou fracturée est un type de blessure un peut rare dont l’origine est dans la plupart des cas accidentelle. Ça peut être le cas après que votre chat ait été renversé par un véhicule par exemple. La fracture peut aussi se produit lorsque sa queue est coincée après la fermeture brusque et rapide d’une porte, voire une morsure violente d’un animal.

La cassure peut se produire à la base de la queue, vers le milieu ou au bout de la queue. Et se traduit généralement par une dislocation de l’un des vertèbres caudales, voire une section nerveuse et musculaire.

En général, vous pourrez être alerté par des signaux comme la difficulté ou l’incapacité pour votre chat à lever sa queue ou la mouvoir, une déformation apparente de la queue ou une peine à se déplacer entre autres.

Dans tous les cas, un examen radiographique peut s’imposer pour évaluer la gravité de la fracture et déterminer le traitement pouvant aller jusqu’à l’amputation suivant la gravité.

Une brûlure

Les brûlures au niveau de la queue de votre chat sont la conséquence d’une exposition à une source de chaleur vive. Cette forme de lésion se produira par exemple lorsque votre compagnon à quatre pattes aura placé par inadvertance sa queue au contact d’un tuyau d’échappement d’une voiture ou d’une moto. Mais il peut aussi avoir la queue brûlée après qu’il se soit aventuré trop près de la cheminée.

En cas de brûlure grave votre petit félin peut avoir la peau arrachée et ressentir une vive douleur au niveau de la queue. C’est pourquoi vous devrez urgemment le conduire dans une clinique vétérinaire afin que la blessure soit rapidement prise en charge.

Chaton blanc avec une petite queue

Une allergie

Les réactions allergiques peuvent aussi être à l’origine des lésions sur la queue de votre chat. Si les allergènes auxquels sont exposés les chats sont multiples, ceux directement impliqués dans les lésions sont le plus souvent les piqures de puces. Elles entrainent des inflammations de la peau et peuvent s’accompagner de démangeaison dans la queue.

Si vous suspectez qu’une allergie soit à l’origine d’une lésion sur la queue de votre chat, une étape préalable va consister à en déterminer l’allergène responsable. En cas de doute, n’hésitez pas à solliciter l’avis de votre vétérinaire.

L’auto-mutilation

Enfin, les blessures sur la queue de votre compagnon peuvent résulter d’une automutilation de ce dernier, soit parce qu’il est stressé, soit parce qu’il souffre du syndrome d’hyperesthésie féline.

L’automutilation due au stress

L’automutilation est l’une des nombreuses manifestations de l’effet néfaste que peut engendrez le stress chez les félins. Il peut arriver en effet qu’un chat connaisse un stress si important qu’il entraine chez lui une tendance à se mordiller la queue et d’en arriver à la blesser.

Il est courant dans cette hypothèse que le vétérinaire sollicité recommande le port d’une collerette le temps que le stresse s’atténue.

Le syndrome de l’hyperesthésie féline

Cette affection résulte généralement de la réunion de 3 éléments : une sensibilité extrême des sens du chat, des contractions musculaires peut contrôlables et un sentiment d’inconfort permanent à élimine.

Le syndrome d’hyperesthésie peut pousser votre animal à se lécher avec frénésie la partie du corps ciblée par l’affection (sa queue par exemple), voire l’attaquer avec acharnement au point de la blesser.

Nicolas

Passionné et grand amoureux des chats, j’accompagne avec plaisir, intégrité et sincérité tous les propriétaires désireux d’avoir une relation harmonieuse avec leur petite boule de poils.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Univers Chat
Logo